Un songe à 3

Ils surent avant l'heure ce destin qui les appelait. Le trio hip-hop s'est mis au travail pour produire un EP plein de promesses. Il n'est point de comparaison qui vaille dans cet ouragan de trap francisé. Les Hey Dreamers sortent donc l'EP Prémonitions.


E.P. de sept titres, le projet Prémonitions est une présentation des aptitudes techniques et inspirations mélodiques du groupe. 

ArdoCarlson et Petit Jémil se livrent sans concessions avec les thématiques de l'enfance, du voyage en Europe et de la vie en Afrique. Une confession musicale avec du chant, des punchlines et beaucoup de flow.

Première information, Ardo s'est exclusivement consacré à la production des instrumentaux et le travail est réussi. C'est un véritable patchwork d'idées sonores. On retrouve une forme d'engagement panafricain sur certaines tracks sans pour autant rentrer dans la victimisation primaire. Un élan positif ressort globalement du projet. Dans Repose en Paix, on sourit d'entendre "monter vers le bas". Sur Pray, chacun des rappeurs livre une prestation aboutie avec un style propre: l'énergie de Carlson, la musicalité de Petit Jemil et la voix de Ardo. Pray, troisième morceau est la chanson symbole de l'EP. Un regroupement des thématiques principales des Hey Dreamers.



Mais il ne faut pas s'arrêter à cela, il y a de la recherche et du talent. Dans Bomb'o Clock/Ting(Le Trésor Perdu), Carlson fait une petite leçon d'histoire avant de revenir dans un léger égotrip/transition vers Jemil. C'est un point important du travail commun des artistes. Ils mettent en avant la synergie. Rien de classique, les rôles sont interchangeables et s'accordent. Le King Kong Anthem et son interlude provocateur se laisse écouter calmement. Le passage à l'anglais est à double tranchant, libre à l'auditeur de faire son choix. C'est une conclusion appelant à d'autres créations futures. 

Hey Dreamers est un groupe travailleur et passionné. Leur démarche est louable et Prémonitions est une belle réussite. Une fois de plus, la qualité des instrumentaux est à souligner. L'identité sonore du groupe prend peu à peu forme.