Noah le virtuel réel


Noah, un court métrage qui a fait ses débuts au Festival international du film de Toronto, illustre la capacité d'attention fugitive et l'absence de véritable connexion à la culture numérique plus clairement que toute autre chose dans la mémoire récente.
C'est ainsi que le film est présenté, comme le témoignage sur la folie du virtuel et de l'instantanéité qui prend de plus en plus d'ampleur. Ce court-métrage de 17 minutes ne devrait pas rester qu'un buzz sans suite. Il pose de réelles questions sur notre capacité à nous dissocier de tout cet univers télécommunications qui détruisent les échanges réels.