Night Confession #26 - Pédanterie et Ignorance

On se sert parfois du mot pédanterie pour désigner une affectation de sévérité, d'exigence, d'exactitude poussée jusqu'à la minutie, en des choses peu importantes. L'ignorance peut être définie comme l'insuffisance générale de l'instruction, du savoir intellectuel .


On met parfois les termes pédanterie et ignorance en opposition. Entre certains qui prétendent savoir et d'autres qui ne savent pas du tout. C'est une lutte constante. Si l'on essaye de s'exprimer et d'échanger des savoirs, on passe pour arrogant, trop beau parleur. La pédanterie est une espèce de vanité. Comme toute vanité, elle se distingue de l'orgueil en général, et, en particulier, de l'orgueil du savoir, en ce qu'elle se préoccupe uniquement de l'effet produit, tandis que l'orgueil se contente de son propre suffrage et souvent même dédaigne celui des autres. L'orgueil du savoir est un défaut, sans doute ; mais il peut du moins se concilier avec un juste sentiment de la dignité du savoir, lequel, en effet, pour avoir son prix, a seulement besoin d'être et non de paraître. Le pédant semble ne faire cas du savoir qu'autant qu'il peut l'étaler ; par là, il se montre absolument étranger à l'idée de la valeur vraie du savoir et de son légitime usage.

A contrario, l'ignorance est parfois mise en avant. Avoir une orthographe et une expression discutable fait office de légion. On ne sait plus où se trouve le bien du mal.  Il faut apparemment mépriser la connaissance et l'apprentissage et porter en haut lieu la bêtise. Pour certains, parler un méprisable argot a plus de valeur qu'un ensemble de mots appropriés clairs (et présents dans le dictionnaire).