Night Confession #22 - Les adultes errent

Un mauvais jeu de mots ou une phrase au sens un peu plus "profond". Peut être un peu des deux. Comme beaucoup de choses néfastes dans les interactions et relations, la tromperie est une nouvelle mode. Ne pas comprendre cela en 2012 en reviendrait dans la bouche de certains à être "démodé". Et si ça avait parfois du bon d'être "ringard".

Il y a quelques jours de cela, une scène plutôt cocasse dans le métropolitain parisien. Une femme vêtue d'une manière quelque peu vulgaire (bas résille, jupe noir avec bottes Ugg noires et un sac rose bonbon agrémenté de brillants roses tout aussi disgracieux) se dandinait debout autour d'un jeune homme..assis et semblait très sérieusement vouloir aller plus loin que la simple conversation. Peu à peu, l'adulescent en question se laissa draguer et la femme parvenu à ses fins, c'est à dire partager un strapontin à deux et offrir ses coordonnées téléphoniques. L'instant le plus saisissant fut le geste et la phrase lancés au moment de la séparation entre les deux individus: " Ne m'appelle pas à n'importe quelle heure (tout en montrant sa bague de mariée)". Après une description brève et objective des faits, il en vient la question du jugement de cette situation. Nul ne connait la vie de cette femme, le malheur ou le bonheur de sa relation, les tracas de son quotidien. Cependant l'action qu'elle a commis témoigne d'une certaine tendance dans les moeurs actuelles. En gros, si l'on fait preuve de catastrophisme, on pourra dire que le monde devient de plus en plus pervers et vicieux, la confiance n'étant qu'une lubie. En étant un peu plus réaliste, on pourrait témoigner que ce fait divers  n'est que le symbole de l'individualisme exacerbée des sociétés modernes et la vaste supercherie qu'est ce monde prônant la satisfaction personnelle et le consumérisme...




Revenons à nos moutons, ces innombrables ovins comptés chaque nuit pour trouver ce sommeil qui ne vient pas ou que très peu. L'adultère semble être aux couples ce que le sandwich représente dans le monde du travail, un élément constitutif du quotidien. Pour chaque "trahison", il y aura une excuse valable, comme si lors de l'acte une force transcendantale avait possédé les intéressés. Certains expliqueront qu'ils étaient sous l'emprise de substances, d'autres qu'ils avaient besoin d'affection ( le IL vaut pour ELLE) quant aux plus honnêtes, ils reconnaîtront tout simplement qu'ils ne pouvaient pas faire autrement. C'est désuet d'imaginer la fidélité, il faut donc chercher à avoir l'autre avant de se faire avoir soi-même. Bienvenue dans la guerre de "l'amour 2012".