Night Confession #21 - Pourquoi j'aime tant l'opium du peuple?

Toutes les semaines le même schéma se répète inlassablement. Sauf cas de sortie, film à voir ou documentaire intéressant, du lundi soir au dimanche, les terrains verts sur petit écran obsèdent le fanatique de football. Comme beaucoup, la moyenne de 5 matchs vus par semaine est un standard non liégeois (ceux qui comprendront la référence pourront dire "vive l'humour nul").


Le philosophe Karl Marx disait que la religion était l'opium du peuple. Ceux qui défendent cette affirmation pensent que la religion a été forgée par les forts et les riches afin d'endormir les pauvres et les opprimés. Pour leur faire oublier leur pauvreté injustice de leur situation, elle les transporte dans des rêves de paradis et de houris. Pendant ce temps, elle affermit les riches dans leur opulence, sous prétexte que celle ci leur revient de droit. Nul besoin de débat théologique ou religieux. La croyance ou foi dépend de facteurs tels que l'éducation, la culture innée et ne s'évaluera pas ici. En résumé, chacun est libre de son culte et ce n'est pas le débat en présence. Pour l'époque moderne, le sport de haut niveau en général et notamment le football sont devenus comparables à une nouvelle drogue. 

Stade de la Mosson

Des performances de millionnaires en shorts intéressent plus de personnes que la majeure partie des problèmes sociaux et politiques inhérents à la France par exemple. Lors de rencontres dans un cadre informel comme des soirées ou réceptions, il sera plus appréciable (et peut être plus simple) de parler de sport et du coup de gueule de Samir Nasri que d'évoquer un dernier livre lu ou proposer une analyse argumentée de la politique actuelle. D'interminables débats seront lancés pour savoir si oui ou non, le FC Barcelone est favorisé par l'arbitrage mais peu de personnes seront capables de discuter plus de 10 minutes et sans lieux communs au sujet de la situation de crise au Mali, le programme de Mitt Romney ou Barack Obama, la crise du chômage en France. Peut être que le Barça est d'ailleurs contrôlé par les illuminatis qui par le biais du football veulent peut être ériger une autre facette de leur structure dominatrice.

Parc des Princes
Ah oui, les illuminatis, francs-maçons, sciences occultes... Le sujet du moment ou plutôt de la décennie chez la génération Y. Il y a toujours plus d'individus qui relatent ce que le Web leur a offert à regarder que d’autodidactes en géopolitique se basant sur des livres, des études, des chiffres ET des reportages. Mais revenons au sport donc, chaque saison c'est la même chose, et chaque semaine les effets d'annonces changent. Les contradictions ne cessent d'être élaborées. On hisse des quidams au rang de stars pour les remettre à leur rang d'anonyme le jour d'après. Parler de football, pourquoi pas mais peut être à plus petite dose, avec précision et non pas en... surface. Mais combien de personnes sont alors capables de ne pas évoquer les à côté? Où se place la tactique, les systèmes, les performances en tant que telles? 
Ce samedi, la Juventus (Youvèntouss) a étrillé l'AS Roma 4-1, le Paris Saint Germain s'est facilement imposé face au FC Sochaux 2-0 et Manchester United a perdu à domicile contre Tottenham (2-3) chose qui ne lui était pas arrivé depuis près de 23 ans. Connaitre l'âge, le parcours de tous les protagonistes (joueurs et entraineurs) de ces trois rencontres ne changera rien à la face du monde, la passion n'est pas toujours utile mais le dimanche 07 octobre 2012 sera sans doute hystérique.