Battre le fer tant qu'il est encore chaud


Rick Ross est un hyperactif. Non content de sortir 1 mixtape, moult participations et 2 albums en moins d'un an, il continue sur sa lancée avec The Black Bar Mitzvah. Juif et/ou illuminati, nul ne sait et même si c'est la cover reprend l'un des visuels souvent usité pour la promotion de ses concerts, là n'est pas le plus important. MMG est tranquillement installé en haut des charts grâce à une progression accrue, des choix judicieux et une présence parfois oppressante sur tous les moyens de communications liés ou non au hip-hop (De Twitter à WorldStarHipHop.com).

Après Rich Forever, Ross montre ses talents de performeur et reprend à l'instar de Lil' Wayne quelques unes des instrus phares du moment (Birthday, Clique...). Quel est le but du Bawse de Miami? Nul ne sait. Peut être rester toujours (omni)présent dans l'esprit de ses fans et du public, ou encore battre le record de téléchargements établi par son protégé Meek Mill avec Dreamchasers 2. Dans tous les cas, il est important de se souvenir que God Forgives I Don't n'est sorti qu'il n'y a que deux mois de cela. Autre solution, une affirmation de sa maturité "rapologique" en parallèle avec le rite initiatique par lequel le jeune garçon juif marque sa majorité.

Ce que tout le monde sait en revanche c'est que Rick Ross ne lâchera pas sa chasse continuelle aux dollars HUH.



La mixtape est téléchargeable en cliquant sur l'image.