Night Confession #17 - Le "Haine" de négativité


« Lorsque notre haine est trop vive, elle nous met au-dessous de ceux que nous haïssons. »
de François de La Rochefoucauld

Plein de sens et de vérité dans cette citation. Cela témoigne d'un fait, plus on remplit son coeur et son esprit de haine moins l'on tend à être heureux. Dans cette notion parfois surannée que peut être le bonheur, la haine est l'opposée. C'est un certain culte du malheur. Lorsque l'on est rempli de haine, on souhaite le pire à autrui.
C'est un sentiment qui porte une personne à souhaiter ou à faire du mal à une autre, ou à se réjouir de tout ce qui lui arrive de fâcheux.  L'aversion profonde éprouvée par quelqu'un à l'égard de quelque chose.

"It's so easy to fall in l***"
Purple Kisses

La négativité est le caractère de ce qui est négatif. Le culte de ce qui n'apporte pas d'éléments constructifs, qui se définit seulement par l'opposition. La négativité trouvent toujours un moyen de se glisser dans nos vies de temps en temps. Notre subconscient est à l'origine de nos états physiques et mentaux ; c'est par notre imagination que nous pouvons communiquer avec notre subconscient. Nos images et nos représentations négatives ont des effets sournois et dévastateurs. Nous avons cette liberté et cette capacité d'imaginer le possible et le positif. Il s'agit bien de l'imagination et non de la volonté contrairement à ce que dit le vieil adage " Quant on veut, on peut ". L'insomniaque veut dormir comme l'alcoolique souhaiterait poser sa bouteille, cette volonté ne suffit pas. D'où l'importance d'éviter d'être un "haineux" car plus on cultive le rejet des autres, plus on se renferme sur soi-même dans une certaine forme de malheur. Il ne s'agit donc pas de vouloir être heureux, mais de s'imaginer heureux.