L'été retardé


Cruel Summer. C'est le nom de l'un des projets les plus attendus de l'année. Après les compilations Young Money et Maybach Music Group, il était temps pour le label G.O.O.D Music (Getting Out Our Dreams) de saisir le créneau. G.O.O.D. Music est un label Hip-Hop et R&B fondé par le rappeur/producteur/styliste/concepteur Kanye West en 2004. Non content d'avoir su promouvoir des éléments comme Kid Cudi, Mr Hudson  ou encore faire revivre Common, Kanye s'est adjoint les services de poids lourds comme 2 Chainz alias Tity Boi, Pusha-T (ex Clipse), Q-Tip et la jeune Teyana Taylor. Une équipe de rêve chargée d'élever le niveau par rapport à ses concurrentes. 

Avec ce qui semble être un ange ou une déesse d'inspiration grecque, Cruel Summer dispose également d'une couverture toute blanche avec un feuillage verdoyant. Kanye West et ses influences artistiques ne laisseront personne indifférent. Une fois de plus, il sort des sentiers battus du genre. Un chemin qu'il ne cesse d'utiliser depuis son cinquième opus A Beautiful Dark Twisted Fantasy. Le projet n'est bien évidemment pas crédité au seul nom du "Louis Vuitton Don" mais ce n'est un secret pour personne, qu'il est à la charge de la production et de la direction artistique de cet album collaboratif. 

Cruel Summer le film

Première impression à la lecture de la tracklist, une légère déception. On n'avait rarement connu Mr.West aussi "avare" en morceaux. 12 tracks avec "seulement" 6 inédits, cela fait peu. Il faut néanmoins préciser que des sons comme Clique ou To The Love n'ont été diffusé que début septembre. A contrario, voir d'anciens single comme I Don't Like ou Cold(Theraflu) est intriguant au regard du total assez léger de tracks. Passé cette sensation, il est temps de rentrer dans le vif du sujet.

C'est donc un album collaboratif avec la présence des éléments dits majeurs du label: Kanye WestBig SeanPusha-TJohn Legend et Kid Cudi. Le reste des membres ne fait que des apparitions ici et là ( 2 ChainzCyhi The PrinceD'BanjTeyana Taylor). C'est à dire en terme de business, qu'ils n'ont pas de morceaux crédités à leurs noms.
Voici donc une analyse piste par piste de Cruel Summer.

To The World (Kanye avec R.Kelly)Connexion entre chicagoans pour le morceau introductif. La prestation du chanteur est agréablement surprenante. "Let me see you put your middle fingers up/To the world, I made up in my mind". Une déclaration de détachement, KanyeRobert, ils n'ont cure de ce que le monde pense d'eux. Ils font ce qu'ils ressentent.

Clique (Big Sean, Kanye West avec Jay-Z): Le prodige Hit-Boy est à la production, c'est donc un gage de sûreté. Serait-il  nécessaire de préciser qu'il est l'auteur du hit planétaire Niggas In Paris. Les trois protagonistes se débrouillent plutôt bien. Certains disent que Jay aurait sorti le couplet de l'année. Les superlatifs ne le sont plus vraiment à l'heure actuelle, tellement on les utilise à tort et à travers. Il est néanmoins vrai que Hova fait l'étalage de tout son talent métaphorique et lyrique, provoquant Kelis au passage.  "Yeah, I'm talking bossy, I ain't talking Kelis/Your money too short, you can't be talking to me"

Mercy (Kanye West, Big Sean, Pusha-T, 2 Chainz): C'est le single majeur, chaque artiste pose un couplet extraordinaire, l'instrumentale est un modèle d’échantillonnage (sampling) comme souvent avec Kanyeezy. Mention spéciale pour 2 Chainz, toujours dans son style le rappeur d'Atlanta conclue avec brio le morceau. La boucle de Fuzzy Jones est très énergique et rend le son encore plus accrocheur 
"Well, it is a weeping and a moaning and a gnashing of teeth/It is a weeping and a mourning and a gnashing of teeth/Cause when it comes to my sound/Which is the champion sound, believe me"

New God Flow (Pusha-T, Kanye West): Pour celles et ceux qui se poseraient la question le choeur provient du sample du  Révérend G.I. Townsel la chanson A Sermon Fragment. Ode à la religion à la manière d'un Jesus Walks et petites piques pour Young Money (Drake..).

The Morning (Pusha-T, Common, Cyhi The Prince, Kid Cudi, D'Banj, 2 Chainz et Raekwon): Un enchainement de emcees qui interprète leurs textes les uns après les autres. Un mot sur D'Banj avec une entrée en matière qu'on pourra dire de... courte durée.

Cold (Kanye West avec Dj Khaled): Le morceau le plus anciennement diffusé de la tracklist. Dj Khaled, il y a les pros (comment est ce possible?) et les anti, toujours est-il qu'il contribue à la production et fait apprécier ses talents de crieur. Le beat peut également diviser. L'information principale c'est qu'il date de plus de six mois.

Higher (Pusha-T avec The Dream, Ma$e): Une autre production de Hit-Boy, un tempo lent et Terrius Nash au refrain. Pourquoi un has been comme Ma$e, la question est en suspens. Une ballade hip-hop qui se détache des autres morceaux.

Sin City (John Legend, Teyana Taylor, Cyhi The Prynce, Malik Yussef et Travis Scott): Une brochette d'artiste, une ambiance envoûtante, des basses judicieusement synchronisées, voilà la recette pour faire un morceau réussi. Chacun des protagonistes livre une prestation à la hauteur de son talent et du projet. John Legend fait ce qu'il sait bien faire et les petits nouveaux Teyana Taylor et Cyhi The Prynce se débrouillent très bien.

The One (Kanye West, Big Sean, 2 Chainz et Marsha Ambrosius): Marsha Ambrosius est l'ancienne chanteuse du groupe Floetry, son timbre de voix colle bien à la thématique de la chanson, un peu moins aux lyrics "got a pistol on my hip/.../I'm a motherfuckin' soldier". 2 Chainz surprend une fois de plus, à croire qu'être entouré par Kanye lui réussirait particulièrement.

Creepers (Kid Cudi): Scott Mescudi a la chance d'avoir une chanson pour lui tout seul. Il effectue sa performance dans le même esprit alternatif que ses dernières productions. Les fans du Cudder se retrouveront, les autres un peu moins.

Bliss (Teyana Taylor et John Legend): La composition est magnifique. La personne à l'origine d'un beat aussi somptueux (que de superlatifs) est le DJ écossais Hudson Mohawke. Mention très spéciale pour cette chanson accompagnée de "voix de maitre" par les deux interprètes rn'b. Teyana Taylor laisse entrevoir de belles promesses alors que John Legend justifie un peu plus son pompeux pseudonyme.

I Don't Like It (Chief Keef feat. Pusha-T, Kanye West, Big Sean & Jadakiss): C'était un street banger parmi tant d'autres qui circulait depuis la fin du printemps sur la toile. Kanye a apprécié l'énergie du petit Chief Keef (17ans), a remastérisé l'instrumental, a appelé son équipe pour collaborer et cela en fait l'un des hits hip-hop de 2012. Un conseil pour les curieux, à vos risques et périls si vous essayez d'écouter la version originale plus d'une minute chrono.

En résumé, Kanye West fait comme les autres..mais en mieux. Il a voulu réunir sa petite équipe et montrer ce qu'elle valait à toute la planète. Il aura réussi son coup en laissant chacun s'exprimer même à petite dose. Comme toujours, la production est de qualité, c'est sobre mais extrêmement bien travaillé. Cruel Summer est la sortie la plus convaincante de..l'automne.


Mercy


Cold

Voici la vidéo de promotion de l'opus


Cruel Summer sur Itunes