A propos d'un bide.


Son vrai nom est Natassia Gail Zolot, elle née le 24 septembre 1989 et sa profession est rappeuse. Le morceau Gucci Gucci a crée un buzz lui permettant d'être repris par Lil' Wayne (Sorry 4 The Wait) et de signer en major. Son premier album Something Bout Kreay est sorti le 22 septembre dernier. Comme le disait récemment un artiste français voulant imiter Denzel Washington, les chiffres ne mentent pas. 

Même s'ils ne font pas tout et notamment pas l'esprit artistique, les ventes d'une artiste signée sur le label Columbia et disposant d'une relative promotion à l'échelle des Etats-Unis sont un révélateur. Le chiffre de 3900 copies vendues en une semaine est quelque peu risible. Mais la publication en streaming en est peut être une des causes. Toujours est-il que le premier effort de Kreayshawn n'est pas si mauvais que cela. Encore faut-il ne pas avoir d'énormément d'attentes envers cette femme de 22 ans douée pour réaliser des vidéos et peut être un peu moins dans le domaine musical.
On est plus touché par la musicalité et l'originalité de la direction artistique en fonction des pistes que par les lyrics. Beaucoup d'égotrip, un peu (pas mal) de vulgarité et de l'énergie à revendre en dépit de tous ces blunts consommés. La tracklist est à peine suffisante pour défendre un premier album. La liste d'invités est un melting pot entre la tendance du moment (Diplo, 2 Chainz, Kid Cudi...) et le cercle privilégié de Kreayshawn(V-Nasty, Chippy Nonstop).
La native d'Oakland aura fort à faire pour se relever de cet échec qui apparait comme cuisant même si elle n'a pu disposer d'une diffusion digne de ce nom. Elle n'a pas su surfer sur la hype qu'elle avait acquis l'an dernier et peut être aurait elle dû sortir son album il y a 365 jours de cela. Something Bout Kreay est aussi intriguant que sa couverture est psychédélique même s'il y a plus d'yeux qui la regardent que d'acheteurs de son album.