Night Confession #13 - Paranoïa


Il se fait tard presque 2H du matin. Cet horaire reste raisonnable pour tout bon insomniaque qui se "respecte". Le morceau d'un énième nouvel artiste rap/rn'b résonne dans mes écouteurs. Ah non, c'est un des meilleurs instrumental de l'été 2012, Dom Kennedy avec "Lately" sur une géniale composition du dénommé Troy NoKA. Les pensées s'emmêlent, la haine presque constante mais alternative depuis plusieurs mois refait son apparition. Cela ressemble donc à de la paranoïa...

La paranoïa est un trouble de la personnalité répandu, plus fréquent chez l'homme et dans les couches sociales favorisées. Cette personnalité est caractérisée par une surestimation de soi, un orgueil anormalement développé, une grande difficulté à remettre en cause ses jugements ou son raisonnement, une absence d'autocritique, un autoritarisme, une grande susceptibilité associée à une méfiance avec parfois agressivité.

Salvador Dali, Paranoia and Dissolution Of Time
La personne atteinte du trouble de personnalité paranoïaque est dans un état constant de méfiance envahissante envers les autres. Elle interprète les intentions des gens qui l’entourent comme étant malveillantes. Il est normal, à certains moments de notre vie, de ressentir ces symptômes, qui sont des défenses réactionnelles contre l’angoisse. Cependant, chez certains, les traits de personnalité paranoïaque deviennent rigides et s’installent de façon permanente, causant une souffrance pour l’entourage et pour la personne elle-même. Si un état délirant accompagne ces symptômes, on parle de paranoïa.En vouloir à tous ne résout aucun problème puisque l'on est forcément responsable de notre situation qu'elle soit positive ou négative. 
La notion de "hater" (haineux) n'a aucun sens lorsque l'on est paranoïaque puisque il y a un problème de dissociation entre les personnes bienfaisantes, les parasites indignes d'intérêt et les vrais "ennemis". On entend par "ennemis" tous ces individus qui empruntent notre chemin de vie à un moment pour au choix mettre des bâtons dans les roues, blesser ou tirer vers le bas. Le problème c'est qu'un parano englobera tout le monde dans le même sac. Les meilleurs soutiens peuvent en venir à tourner le dos, les proches prendre leurs distances. L’irascibilité ressort au plus grand jour, d'aucuns ne souhaitent côtoyer une telle bulle de négativité. La prise en main est nécessaire, vitale. 
(En fond sonore, toujours DOM Kennedy en featuring avec Kendrick Lamar - We Ball) 

Salvador Dali, Paranoiac Visage

La vie prend les airs et la tournure que l'on veut bien lui donner. Les mauvais choix sont à proscrire mais parfois difficiles à cerner avant les conséquences de ces mauvais choix. La vie est courte, le temps passe, lentement, d'autant plus lorsque le temps d'éveil est nettement supérieur au temps de sommeil. Apathie, engourdissement, anxiété, frustation. Les souvenirs de ces nuits sont succincts mais ces dernières se suivent et se ressemblent. Toujours, toujours, des questions sans réponses.



Sources:
http://www.i-sis.org.uk/graphics/SalvadorDali1.jpg