Nasir Jones l'hédoniste


Nas, pour les rares personnes qui ne le connaîtraient pas, est une légende du hip-hop. Un des meilleurs lyricistes et MC de l'histoire de cette musique, jeune de 40 ans. Nasir Jones de son vrai nom, est né le 14 septembre 1973 à Long Island, ville située sur la baie sud-ouest du Queens, à New York. Il est le fils du célèbre jazzman Olu Dara et d’Ann Jones.
En avril 1994, son premier album Illmatic connait un véritable succès, en raison de l’engouement de l'ensemble de la communauté hip hop new-yorkaise. Ne tombant pas dans les clichés du gangsta-rap, les rimes de Nas donnent une vision nouvelle, quasi-cinématographique, des ghettos de la côte Est, en y ressortant toute l’atmosphère et les parfums des projects. A cela s'ajoute une véritable culture de la rue, mais aussi de la littérature en dépit d'un parcours scolaire relativement "court". En plus de lyrics poétiques, Nas a une maîtrise parfaite de son flow ce qui fait de « Illmatic » un véritable chef-d’œuvre. 




10 albums solos plus tard, on retrouve Nas "Escobar" pour Life Is Good donc. Focus sur la couverture: c'est un clin d'oeil pour Kelis son ex-compagne. Le rappeur est habillé à peu de choses près (et cela vaut mieux pour nos yeux) de la même manière que le jour de son mariage et porte sur sa jambe droite la robe de mariée de son ancienne dulcinée. Il lui dédie par ailleurs le morceau Bye Baby mais nous y reviendrons par la suite. Assis sur un gigantesque sofa en cuir, il adopte une position de réflexion. Comme si, il faisait le point sur sa situation et restait perdu dans ses pensées. Cette image est loin, très loin des "standards" avec notamment l'artiste fixant l'objectif torse nu ou armé ou encore chargé de bijoux de grande valeur. Nas a l'air d'accepter ce divorce et de passer à autre chose. Le verre de champagne qu'il tient de la main gauche est là pour en témoigner. L'artiste a connu un grand nombre de tumultes d'ordre privé ces dernières années. Des problèmes qui arrivent à tout le monde mais ces derniers sont scrutés à la loupe lorsque l'on est un personnage public (Daughters, Bye Baby).



Life Is Good littéralement traduisible par La Vie Est Belle ressemble à une belle composition. Il y en a pour tous mais cela suit un fil directeur. On rentre dans le vif du sujet avec No Introduction première piste, première claque de 4 minutes. Aujourd'hui tout le monde veut ou croit savoir rapper. Mais Nas jongle avec les mots. Rimer est facile, retranscrire des émotions devient une autre paire de manches. La seconde track Loco-Motive est produite par Large Professor. Elle nous rappelle que la jeune garde a encore beaucoup de travail. Instru catchy, rythmé, flow incisif, toute la panoplie du master of ceremony grande classe.


Toute la production de l'opus a été supervisé par No ID, le président de Def Jam, le mentor de Kanye West, beaucoup d'autres choses encore mais cela vous place un homme. Il avait déclaré vouloir "créer un album de Nas pour Nas". Nul n'est en reste. Les règles sont faites pour être transgressées, c'est pour cela que les superlatifs sont parfois impératifs. No ID est tout simplement une institution au même titre qu'a pu être à son époque Jam Master Jay. La plupart des détracteurs reprochait à Nas ses choix d'instrumentals lors de ses précédents albums (Hero ...), nul doute que le message a été entendu. Cependant, la recette de l'album américain melting-pot est toujours là. On retrouve un banger (Summer On Smash en featuring avec Swizz Beatz qui n'arrêtera donc jamais de participer vocalement à ses compositions) et des tracks soulful/rn'b (Daughters, Bye Baby, Cherry Wine)



Si Jay-Z est toujours au top avec The Throne  et son univers "Futuro-Illuminati". Nas marque d'une pierre blanche l'année 2012 avec Life Is Good. Comme disait P.Diddy dans Hate Me Now, "Escobar season has returned".



Tops:



Reach Out (feat. Mary J. Blige) - C'est dans les "vieux pots" qu'on fait les meilleures confitures



Cherry Wine (feat. Amy Winehouse) - Simplement somptueux

Trust - A écouter attentivement pour les paroles

Loco-Motive

  

Attention Murderers (feat. l'incontournable Rick Ross qui a donc remplacé Lil'Wayne dans le rôle d'homme le plus présent sur les collaborations majeures)

Discography:

Illmatic
It Was Written
I Am...Nastradamus
Stillmatic

God's Son

Street's Disciple

Hip Hop Is Dead

Untitled (Nigger)

Life Is Good


The Don


Daughters