Night Confession#11 - Qu'est ce que c'est "chaud" de supporter l'hiver?


Hiver....2010-2011


"I think I'm Big Meech, Larry Hoover, whippin work Hallelujah..." Rick Ross - B.M.F. (Blowing Money Fast). Un des deux morceaux qui m'aura glissé des doigts le soir du réveillon.( j'entends par là  que ma participation au mix commun a été défaillant lorsque j'ai passé ce morceau par le biais de Youtube, m'enfin bref, qui en a cure, personne n'a cure de rien de nos jours mais tout le monde fait attention à tout. Méli-mélo d'impressions et de questionnements).

Il faut néanmoins revenir au sujet présenté dans le titre. Il est relativement tôt, plus exactement 1h du matin, l'heure pour tout être frileux où l'on se réfugie sous sa couette si l'on est pas éméché, ce qui nous donne la fausse impression que l'on supporte le froid dans ce cas. Précisons toutefois que même en cas de tremblements ou de difficultés physiques à supporter la fraîcheur du temps, l'abus d'alcool est déconseillé pour la santé. Les moutons s'éparpillent et les digressions s'amplifient: L'hiver donc!

L'hiver est l'une des quatre saisons des zones tempérées, traditionnellement perçue comme la plus froide, soit les mois de décembre, janvier, février et mars dans l'hémisphère nord. Du point de vue astronomique, dans l'hémisphère nord, l'hiver s'étend du solstice d'hiver (le 21 décembre, c'est-à-dire le moment où le soleil est au plus bas hors de la zone intertropicale) à l'équinoxe de printemps (le 20 au 21 mars)1. Dans l'hémisphère sud, ce découpage correspond à la saison d'été.

Du point de vue météorologique, dans l'hémisphère nord, l'hiver correspond à la période la plus froide de l'année. Il comprend donc les mois de décembre, janvier et février. En France métropolitaine, le mois le plus froid est celui de janvier ; le 2e mois le plus froid est, selon les régions, le mois de décembre (c'est par exemple le cas à Lyon) ou le mois de février (c'est le cas, par exemple, à Paris). Dans l'hémisphère sud, ce découpage correspond à la saison d'été.

Pour informer les lecteurs ici présents, sachez que je vis en France et que l'hiver actuel est incontestablement l'un des plus doux des dix dernières années. Pour le moment et c'est bien ça le problème. Les rudes mois de janvier & février arrivent à grand pas. Que faire lorsqu'on est déjà équipé d'un bonnet d'une maille et d'une doudoune mais que l'on subit avec fracas les conséquences d'une réduction logique et inéluctable de la température. C'est pour ça que j'ai décidé d'affronter un jour le nord de l'Europe et les pays scandinaves. Il y a beaucoup de raisons de s'y réchauffer et d'y tomber malade mais le projet n'en est qu'à l'état de foetus. La ville lumière et ses nombreux charmes auront raison du frileux que je suis pour encore quelques années.