Le désir de réussite de Ralph Folarin


L'ambition est la recherche des honneurs ou de la gloire. C'est le chemin que souhaite prendre Wale aka Olubowale Victor Akintimehin. Le jeune homme en provenance de Washington D.C. est le flambeau de cette ville dont la scène est peu médiatisée dans le milieu hip-hop. Ambition succède à Attention Deficit à deux ans près. 
La différence de taille étant que Wale a signé dans le label Maybach Music Group présidé par le "Bawse" Rick Ross. Certains mettaient en doute la crédibilité de cette signature et craignaient un changement dans la visée artistique des projets du rappeur d'origine nigériane. Il passait quand même de l'égide du génial Mark Ronson à celle du chantre de l'égotrip. Mais il n'en est point. Après une prestation mitigée sur l'album Self Made Vol.1 du Maybach Music Group (également composé de Rick Ross, Meek Mill & Pill), Wale revient fort en cette automne et souhaite bien marquer les esprits...pour longtemps.

La première track nous met tout de suite dans le vif du sujet, son titre est évocateur "Don't Hold Your Applause". Inspirations soulful dans les productions, lyrics punchy et un tant soi prétentieux. Wale veut durer et se fait entendre. Autre fait d'arme important, la réconciliation avec Kid Cudi. Le "conflit" entre les deux hommes avait débuté à la suite d'un shooting photo pour le magazine Complex en 2009. Mais depuis les deux hommes ont fait table rase du passé et ont offert le titre "Focused". Cudi ne pose pas de couplet mais fait uniquement le refrain, cela donne une combinaison plutôt efficace pour le premier single de l'album. 
L'arrogance est de mise, notamment sur le titre éponyme Ambition en collaboration avec Rick Ross et Meek Mill.
Extraits:
(Ross) Ambition is my dick and I put that on my name
And I doubt that ever change

(Wale)Subscribe?, reside where all the lions and killers be
And I ain't spend a minute up in the streets
But I'm limitless mentally, I'm lyrically MC

On trouve de tout dans cet opus même les sempiternels morceaux rn'b dirigé vers la gente féminine mais qui pourront plaire à tous. Lotus Flower Bomb le second single en featuring avec Miguel (le buzz rn'b de 2011), Sabotage avec Lloyd ou White Linen en compagnie de Ne-Yo. Chacun(es) fera son choix dans ces trois titres. Ma préférence allant cependant pour le premier cité. On note aussi les apparitions de Big Sean sur Slight Work, track efficace avec de grosses caisses et une boucle de sirène de police.
En somme, Wale livre un projet plutôt abouti avec un nombre suffisant de collaborations regroupés sur peu de morceaux ce qui permet de se focaliser sur l'artiste en lui-même et non d'être noyé dans d'innombrables featurings (suivez mon regard). Sa récente affiliation au label de South Beach ne lui a pas changé les idées, ni la montre diamantée reçue en cadeaux. Deux ans après son premier album ainsi que sa nomination en tant que Freshmen XXL Wale est toujours présent et nulle doute qu'il est sur la bonne voie.